Tedi

Deutsch (DE-CH-AT)Italian - ItalyJapanese(JP)Russian (CIS)Albanian-AL简体中文(中国)Español(Spanish Formal International)English (United Kingdom)



Critiques Concerts


Romantic all the way - Danemark PDF Imprimer Envoyer

Romantic all the way

Orch.symphMagnificent violinist and a fine co-operation in Aarhus
by John Christiansen, Jyllands-Posten 1 April 2006

The relationship between the Aarhus Symphony Orchestra
and the young Albanian violinist Tedi Papavrami is a happy one.
He has earlier performed Saint-Saëns' third violin concerto
and Brahms' violin concerto with the orchestra. This time it was
Tchaikovsky. Papavrami is very convincing from a technical point-of­view

Lire la suite...
 
Récital au Théâtre du Châtelet PDF Imprimer Envoyer

Joies de la musique instrumentale

recital

 En quarante-cinq minutes aux Midis du Châtelet, le violoniste
Tedi Papavrami, aussi à l’aise dans Bach que dans Ysaÿe,
s’est montré plus que jamais un joyau rare parmi les violonistes,
de ceux qui vous font retrouver instantanément les joies de la
musique instrumentale.

Lire la suite...
 
Le "Paganini-d'Albanie" PDF Imprimer Envoyer

FRS

1983  

Le-Paganini-Albanie-Francesoir-1983 

 
"Grand échiquier" - 1983 PDF Imprimer Envoyer

Un prodige de onze ans sur le "Grand Échiquier"

TeddyVioloniste Virtuose et chasseur de bécasses.

En « Grand échiquier » très complet ce soir. Des pièces maîtresses : nos jeunes rois du violon, Pierre Amoyal, Emmanuel Krivine. Le fou chantant, Charles Trenet, mais aussi un tout petit pion qui jouera un grand rôle : Teddy Papavrami, onze ans, Albanais, l'énigme du Conservatoire national supérieur de musique de Paris.

Le gamin se présente à cette grande école, l'équivalent de Centrale, de Polytechnique en musique, il joue ce qu'il y a de plus difficile au violon : « Les caprices » de Paganini. Il est reçu. Il éblouit. On l'interroge. Quels sont ses maîtres ? Stupeur : il n'en a jamais eu . Il a appris tout seul à l'aide de, disques. A ce niveau, c'est sans précédent. Pierre Amoyal le prend dans sa classe. C'est son élève le plus doué. Il vous le présentera ce soir, nous l'entendrez. On parlait moins d'enfants prodiges depuis quelque temps, les parents ayant acquis plus de maturité Rien de plus dangereux en effet, que les talents forcés comme des légumes. Ils perdent, adultes leur saveur. Or, n'a jamais forcé Teddy sur sa terre natale, l'Albanie, coupée du monde.

Mais que l'élève ne vous fasse pas Oublier les professeurs. Pierre Amoral, Emmanuel Krivine, sont les princes charmants du violon. Ils ont réveillé la belle au bois dormant, l'Ecole Française, éclipsée depuis une génération par l'URSS et les USA.

De nouveau, l'on vient du Japon, de la terre entière, et même d'Albanie pour suivre les cours de nos jeunes maîtres. Emmanuel Krivine, brillant violoniste' lut aussi, victime d'un terrible accident d'automobile, se spécialise dans la direction d'orchestre. C'est l'un des chefs préférés du nouvel orchestre philharmonique de Radio-France. Juste récompense, puisque cet orchestre lui doit sa renaissance.

La jeunesse est contagieuse. Krivine a l'âge d'Amoyal, 30 ans. C'est la nouvelle vague du talent. Amoyal, à 30 ans, est sur les traces de son maitre, Jascha Heifetz et derrière Amoyal un petit bambin de 11 ans Teddy Papavrami. La relève est assurée, le violon est bien gardé. Jean   COTTE - 1983

 
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 3 sur 3
Nous avons 57 invités en ligne
AccueilPresse /  Critiques Concerts
Enregistrement
Site Officiel © 2017. Tedi Papavrami.
LOGO-WICFOND-NOIR

Zephir-2010 © Web Informatique Créative

Enregistrement

*
*
*
*
*

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.