Tedi

Deutsch (DE-CH-AT)Italian - ItalyJapanese(JP)Russian (CIS)Albanian-AL简体中文(中国)Español(Spanish Formal International)English (United Kingdom)



"Brahms" -Le Nouvel Observateur

Les trois sonates pour violon et piano,
par Tedi Papavrami et Philippe Bianconi

Ce qui frappe dans ce disque, c'est l'amour.
La passion d'un violoniste pour la musique qu'il joue.

 

Au-delà de l'exactitude stylistique, du brio technique, de la pure beauté sonore, qui sont indéniables mais ici secondaires, c'est la passion qui fascine.

Et c'est comme une porte qui s'ouvre sur cette musique, souvent touffue.
Claudel raconte avoir appris, à la suite de Mallarmé, à se demander : «Qu'est-ce que ça veut dire ?» Eh bien, ces sonates deviennent charnues, vibrantes, elles s'animent. Et on les comprend. (Aeon).

Par Jacques Drillon - Le Nouvel Observateur - 2237 - 20/09/2007


 
Nous avons 122 invités en ligne
AccueilPresseCritiques CD /  "Brahms" -Le Nouvel Observateur
Enregistrement
Site Officiel © 2017. Tedi Papavrami.
LOGO-WICFOND-NOIR

Zephir-2010 © Web Informatique Créative

Enregistrement

*
*
*
*
*

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.