Tedi

Deutsch (DE-CH-AT)Italian - ItalyJapanese(JP)Russian (CIS)Albanian-AL简体中文(中国)Español(Spanish Formal International)English (United Kingdom)



"Sarasate" - The Violexchange Envoyer

The Violexchange Vol. 5, Nos.3 &4-1990

Paganini, Sarasate: Oeuvres pour violon -
Tedi Papavrami
, violon. Christophe Larrieu, piano

 Un premier enregistrement est un peu comme une naissance;
on voudrait savoir qui est derrière un nom, une photographie,
découvrir l'homme derrière le virtuose, partager l'intense
émotion qui en émane. Tedi Papavrami est né à Tirana en 1971,

 

il a commencé à étudier le violon à l'âge de quatre ans avec son père, Robert Papavrami, à l'école Jordan Misja où il a ensuite poursuivi ses études jusqu'à six ans sous la supervision de son père.

 

" En 1982, à l'âge de onze ans, à l'occasion d'une série de concert en Albanie il a été entendu par le flûtiste français Alain Marion, et grâce à l'intervention de celui-ci le gouvernement français à invité Tedi Papavrami à poursuivre au Conservatoire de Paris ses études en musique de chambre sous la direction de Pierre Amoyal et Geneviève Joy-Dutilleux. Le jury du conservatoire lui a unanimement attribué le premier prix à l'âge de quatorze ans, il a ensuite continué à se perfectionner avec Pierre Amoyal au conservatoire de Lausanne et avec David Takeno à l'école de musique Guildhall à Londres. Il a aussi été guidé par les conseils d'Andrei Korsakov et de Victor Tretyakov ainsi que par des contacts réguliers avec Zino Francescatti et Victoria Mullova.".

Nous nous sommes permis de reproduire ci-dessus les notes biographiques accompagnant son CD pour présenter ce violoniste qui à notre avis et d'après son disque a un immense talent.

Mr Papavrami commence son programme avec les cinq œuvres de Sarasate : Zapateado, Habanera, Airs bohémiens, Caprice basque et finalement la Fantaisie de Carmen dont il donne l'interprétation la plus convaincante que j'ai entendue. C'est peut-être la combinaison des caractères Balkaniques et Ibères qui produit tant d'élégance dans l'interprétation de ce morceau. Son programme continue avec les Trois danses albanaises d'Alexandre Peci, compositeur albanais né en 1953. C'est par ces trois œuvres attrayantes que ce violoniste de dix neuf ans rend hommage à son pays. Nous ne savons pas grand chose de ce qui se passe en Albanie tant pour la musique que pour le reste. Peut-être avec un développement démocratique futur nous découvrirons de surprenants talents dans ce petit pays.

Tedi Papavrami termine son premier enregistrement par Cinq Caprices de Paganini et une fascinante interprétation du "Nel cor piu non mi sento". Ce violoniste est tellement doué de facilité technique qu'on a l'impression qu'il fait un effort pour contrôler ses élans de bravoure. Mais la bravoure de Mr Papavrami n'est jamais arrogante ou vide, c'est simplement un aspect du talent de ce splendide artiste qui est un très grand débutant. Franco Sciannameo


 
 
Nous avons 23 invités en ligne
AccueilPresseCritiques CD /  "Sarasate" - The Violexchange
Enregistrement
Site Officiel © 2017. Tedi Papavrami.
LOGO-WICFOND-NOIR

Zephir-2010 © Web Informatique Créative

Enregistrement

*
*
*
*
*

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.