Tedi

Deutsch (DE-CH-AT)Italian - ItalyJapanese(JP)Russian (CIS)Albanian-AL简体中文(中国)Español(Spanish Formal International)English (United Kingdom)



Chers Amis,

Depuis le mois de juin 2017, j'ai dû cesser mon activité de concertiste en raison de plusieurs problèmes de santé. Je prie de m'excuser ceux d'entre vous qui ont peut être cherché à obtenir de mes nouvelles sans y parvenir. Il est des moments de doute où il devient difficile d'en donner.

Je reprendrai graduellement le chemin des concerts à partir de la fin du mois de juin. En vous remerciant pour votre patience, je vous souhaite à tous beaucoup de beaux moments de musique. Tedi Papavrami
 ted
"Bach" - Télérama

tel-ramacd5

Télérama n° 2916   evaluation-qualite
Johann Sébastian Bach
- Les Six Sonates et Partitas
- Tedi Papavrami (violon)
- 2 CD Aeon/Harmonia Mundi

« La musique de Bach est la seule chose qui donne
l'impression que l'univers n'est pas raté », se consolait
Cioran, avouant « sans Bach, je serais un nihiliste absolu ».

 

 Comme les Suites pour violoncelle, les Six Sonates et Partitas pour violon seul offrent ce sentiment de perfection et de plénitude, de grâce et de sérénité qui réconcilie avec le quotidien. « Tout est profond, réel, sans théâtre », admirait encore l'auteur de De l'inconvénient d'être né.
Ces qualités s'appliquent à l'interprétation que délivre aujourd'hui le violoniste albanais Tedi Papavrami, installé en France depuis l'enfance. D'où tire-t-il la précoce maturité, l'équilibre intime qui lui font se jouer des difficultés techniques avec ce détachement naturel, cette aisance sans affectation ? Et garder sur ses émotions une emprise et un empire qui laissent l'auditeur merveilleusement libre des siennes ? Peut-être de ses activités parallèles de comédien (au côté de Catherine Deneuve, dans Les Liaisons dangereuses, version télévision) ou de traducteur littéraire (pour l'ouvre de son compatriote Ismail Kadaré)... L'extraordinaire probité de cet équilibriste, sur les cordes de son violon, mérite en tout cas les louanges qu'adressait Jean Genet au funambule idéal : « Tes bonds, tes sauts périlleux, tes danses, tu les réussiras non pour que tu brilles, mais afin qu'un fil d'acier qui était mort et sans voix enfin chante. »  

 

Gilles Macassar


 
Nous avons 36 invités en ligne
AccueilPresseCritiques CD /  "Bach" - Télérama
Enregistrement
Site Officiel © 2018. Tedi Papavrami.
LOGO-WICFOND-NOIR

Zephir-2010 © Web Informatique Créative

Enregistrement

*
*
*
*
*

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires.